Employee Advocacy - 1% n'est pas assez

Employee Advocacy

1 pourcent n’est pas assez

Picture of Renaud Marcadet Par   Renaud Marcadet  

Non, l’Employee Advocacy n’est pas l’affaire de 1% des collaborateurs !

Comment peut-on encore imaginer qu’avec quelques collaborateurs, il est possible d’avoir une vraie empreinte sur les réseaux sociaux ?  

Tous nos retours d’expérience depuis 5 ans nous prouvent le contraire. L’Employee Advocacy n’a d’impact que si déjà elle a un impact en interne. Et avec 1% des collaborateurs, difficile d’avoir de l’impact en interne, alors que dire de l’externe. 

Alors pourquoi tant d’experts proposent de débuter avec quelques personnes sélectionnées Tout simplement parce que les entreprises ne voient pas l’importance stratégique d’un tel projet. Trop souvent, l’Employee Advocacy est un projet qui ne mobilise pas le top management, ni les RH, ni la comm’interne, un projet mené par la communication externe en toute discrétion. Alors quand on est prestataire, on préfère sécuriser quelques formations, des sessions d’acculturation, ou une prestation de smart curation, plutôt que dire la vérité : avec 1% des collaborateurs, on n’a aucun ROI. 

Souvent l’argument massue est celui du « test and learn ». Mais qu’apprend-on des enjeux d’engagement de l’ensemble des collaborateurs quand on fait un pilote de quelques personnes que l’on chouchoute individuellement, d’autant qu’on choisit souvent les plus disposées à s’inscrire dans la démarche. Eh bien, on n’apprend pas grand-chose ! 

Un autre argument est celui de repenser sa stratégie de contenu avant de se lancer dans l’engagement des collaborateurs. Là aussi, il va être difficile de savoir si ces nouveaux contenus vont être adoptés par vos collaborateurs sans se lancer… Et il y a de grandes chances que le travail soit à refaire. 

Une véritable démarche d’Employee Advocacy se doit d’être une approche stratégique qui commence par créer l’adhésion des collaborateurs à la stratégie de l’entreprise.

Le premier enjeu est donc celui de la communication interne. Lorsque l’entreprise communique via du contenu texte posté sur l’Intranet, la première chose à faire est de repenser la façon dont on communique en interne. Si l’entreprise a déjà déployé, avec succès, un réseau social d’entreprise, il convient de vérifier que les dérives des réseaux sociaux (newsfeed pollué par des chats ou autre) ne risquent pas d’empêcher la visibilité des informations importantes.

Newsfeed article

L’idéal étant de pouvoir avoir un canal dédié à l’information stratégique, disponible sur les mobiles, permettant de maximiser l’usage de la vidéo et de disposer d’outils d’animation. Et surtout, il faut ouvrir le canal de remontée d’informations Comment un collaborateur peut-il se sentir en droit de s’exprimer à l’extérieur de l’entreprise, sil ne le peut pas en interne ! 

Alors les collaborateurs seront informés des sujets importants très souvent méconnus : les actions de responsabilité sociale de l’entreprise, les initiatives marque employeur, les démarches d’innovation, ou encore l’orientation stratégique. Vous pourrez alors remporter l’adhésion à vos valeurs, à votre stratégie, à un objectif collectif commun. Tous les collaborateurs deviendront naturellement des ambassadeursAlors les valeurs de votre entreprise, vos expertises, vos initiatives rayonneront sur les réseaux sociaux. 

Related articles