Employee advocacy ~ 9 min

Morgan Philips : l’employee advocacy comme stratégie pour émerger

Acteur de l’acquisition et la gestion de talents, Morgan Philips Group s’est équipé de la solution Sociabble pour lancer sa stratégie d’employee advocacy.

Acteur international spécialisé dans l’acquisition et la gestion de talents, Morgan Philips Group s’est équipé de la solution Sociabble pour gagner en notoriété grâce à une stratégie d’employee advocacy. Marion Tonard, Marketing Manager, a tiré parti de la plateforme pour faire de ses collaborateurs de véritables ambassadeurs de la marque.

Invitée au micro de Masters of Comms, elle partage son expérience et les bonnes pratiques à mettre en place pour garantir la réussite d’une telle stratégie.

Morgan Philips, partenaire innovant pour le recrutement de toutes les entreprises

Créé en 2013, le cabinet de recrutement Morgan Philips propose un ensemble de services répondant aux différents besoins des entreprises. Au travers de ses 6 marques, le cabinet sert des entreprises de toutes tailles et tous secteurs.

  • Morgan Philips Executive Search pour le recrutement de cadres dirigeants
  • Morgan Philips Management de transition pour le recrutement de managers de recrutement
  • FYTE (Find Your Talent Easily) pour le recrutement permanent
  • FYTE Intérim pour le recrutement temporaire
  • Sourcing pour la préqualification de talents
  • Morgan Philips Talent Consulting pour le conseil en gestion des talents

Aujourd’hui reconnu pour ses méthodes et son approche disruptive, Morgan Philips est présent dans plus de 20 pays sur 4 continents et cumule plus de 600 collaborateurs. Une belle croissance qui s’explique notamment par sa stratégie d’employee advocacy déployée dès la naissance du groupe.

sociabble-website-moc-episode-campaign-morgan-philips-visuel-2

Masters of Comms : Quelle est l’histoire de Morgan Philips ? D’où partiez-vous ?

Marion Tonard : À sa création en 2013, il a fallu faire connaître le groupe Morgan Philips : les services, les marques, les consultants. Pendant près de 10 ans, nous avons utilisé un outil d’Employee Advocacy mais nos enjeux de visibilité et de notoriété étaient très forts. Nous cherchions une nouvelle plateforme simple et ludique qui permettrait de faire gagner du temps à tous nos collaborateurs pour le partage. Par exemple, des offres d’emploi de nos clients et des contenus plus généraux tels que des articles de blog, des études de salaire, des vidéos, des podcasts… Bref, toutes sortes de contenus pour promouvoir nos services. C’est ainsi qu’est née la collaboration avec Sociabble pour créer notre nouvelle plateforme d’employee advocacy : MPG Voices.

Masters of Comms : Pourquoi avoir choisi l’Employee Advocacy comme pilier de votre stratégie pour émerger ?

Marion Tonard : En 2013, tout était à construire. Nous partions de pas grand-chose et nous souhaitions vraiment impliquer nos collaborateurs, qu’ils prennent part à la stratégie de communication et de notoriété de la marque. Cela car au sein de Morgan Philips Group, ce sont les consultants eux-mêmes qui parlent avec les clients. Ils connaissent leurs problématiques et leurs enjeux. Cela avait vraiment du sens de leur faire porter le message, d’où cette stratégie d’Employee Advocacy.

Masters of Comms : Comment avez-vous encouragé les collaborateurs à devenir des ambassadeurs, à être l’incarnation de la marque et à participer à cette stratégie d’Employee Advocacy ?

Marion Tonard : Tout simplement parce que la direction et les équipes marketing y croient dur comme fer. Cela nous permet d’inciter nos collaborateurs à utiliser l’outil. Comme nous y croyons, eux aussi. En conséquence de quoi, notre outil d’Employee Advocacy est devenu aujourd’hui un réflexe pour la majeure partie de nos collaborateurs.

Ça ne veut pas dire qu’on ne s’est pas battu pour les impliquer, il a quand même fallu les convaincre. Mais aujourd’hui chez Morgan Philips en France, quand un nouveau collaborateur intègre l’entreprise, il suit des formations réseaux sociaux et outils d’Employee Advocacy. Nous proposons aussi des formations « Refresh » régulièrement pour les collaborateurs qui se sentent un peu moins à l’aise.

Je dois admettre que je veille au grain. Quand certains décrochent, je vais à leur rencontre, on discute et on identifie les raisons du ralentissement de l’utilisation de la plateforme. On trouve ensuite des méthodes pour qu’ils restent actifs.

sociabble-website-moc-episode-campaign-morgan-philips-visuel-1

Masters of Comms : De quelles manières les consultants de Morgan Philips utilisent l’Employee Advocacy ?

Marion Tonard : 90% de nos collaborateurs sont des consultants en recrutement. Leur travail est donc de recruter. Chez Morgan Philips, nous avons cette chance d’avoir des contenus faciles à partager. Évidemment, nos contenus phares sont les offres d’emploi. Nous en publions entre 10 et 100 par jour sur Sociabble que les consultants peuvent partager sur les réseaux sociaux en toute légitimité.

Pour mettre en avant nos services, nous produisons énormément de contenus qui répondent aux besoins de notre lectorat. Nous apportons ainsi de la matière pour les candidats en recherche d’emploi, de professionnels de tout niveau et de tous secteurs, mais aussi pour nos clients sein des entreprises, comme les Ressources Humaines.

Masters of Comms : Quels bénéfices le groupe Morgan Philips a-t-il constaté grâce à cette stratégie de visibilité et de notoriété de la marque ?

Marion Tonard : Notre enjeu est de faire connaître l’ensemble de nos marques grâce à la stratégie d’employee advocacy. Pour ne citer qu’un seul exemple, cela permet à nos clients Morgan Philips Executive Search de découvrir FYTE et inversement. Il n’est pas rare que des clients de la branche Management de Transition nous disent découvrir notre offre de Talent Consulting et de Talent Management. Or, ça les intéresse aussi. Cela nous permet de les mettre en contact avec nos équipes dédiées. Seule cette stratégie d’Employee Advocacy peut nous permettre de faire ça.

Avec notre plateforme Sociabble, nous sommes en mesure de suivre des métriques tels que :

  • les vues qui générées sur l’ensemble des postes publiés par nos consultants
  • le reach (la portée)
  • le nombre de visites qui ont été générées sur notre site internet via ces partages de postes via la plateforme
  • le nombre de candidatures que l’on a généré via Sociabble
  • le nombre de téléchargements qu’on a pu avoir sur nos études de salaire
  • le nombre de vues qu’ont généré les articles et podcasts
Nous avons décroché la première place du classement européen et la seconde place du classement mondial de l’entreprise la plus influente sur les réseaux sociaux dans le secteur du recrutement et des ressources humaines. C’est une belle fierté pour nous.Marion Tonard – Marketing Manager chez Morgan Philips

Masters of Comms : Au-delà de cette reconnaissance publique, est-ce que vous récompensez vos propres collaborateurs d’une manière ou d’une autre ?

Marion Tonard : Évidemment, comme nous impliquons nos collaborateurs, nous aimons aussi les récompenser pour leurs résultats. Mais comme la plateforme n’a plus aucun secret pour nos meilleurs ambassadeurs, nous nous devons de mettre la barre plus haute. L’idée n’est pas de récompenser les partageurs, mais aussi ceux qui génèrent le plus de visibilité : le plus de vues, le plus de reach, le plus de téléchargements de nos différentes études et, bien évidemment, le plus de candidatures.

Masters Of Comms : Quels étaient les défis et obstacles lors du déploiement de ces stratégies d’employee advocacy ? Comment les avez-vous surmontées ?

Marion Tonard : Effectivement, tout n’a pas été rose, mais c’est ce qui rend l’aventure encore plus belle et les résultats encore plus satisfaisants. Dans un premier temps, ce sont les réseaux sociaux eux-mêmes qui mettent des obstacles. Il faut être sans cesse en alerte, il faut se tenir informé des dernières tendances et fonctionnalités. Pour les équipes marketing et les community managers, les algorithmes sont un peu un enfer en général, et nous en avons fait les frais plusieurs fois.

Parfois, il faut également convaincre certains collaborateurs que communiquer sur les réseaux sociaux n’est pas juste important, mais primordial. Je suis moi-même convaincue que c’est une nécessité pour appuyer notre notoriété et notre légitimité. En général, ils me font confiance. L’outil est ludique, et permet la compétition amicale, ce qui s’inscrit dans l’état d’esprit du secteur des cabinets de recrutement. Mais les résultats sont là, et ils le voient.

Masters of Comms : Comment voyez-vous l’avenir de d’Employee Advocacy chez Morgan Philips ?

Marion Tonard : L’employee advocacy fait partie intégrante de notre stratégie de communication, et ce n’est pas près de s’arrêter. Aujourd’hui, les enjeux de personal branding sont de plus en plus présents et nos consultants ambassadeurs en sont très demandeurs. Cela nous permet de mettre en place de nouvelles choses. Ils souhaitent se mettre en avant, mettre en avant leurs services, leur expertise. Pour les aider à se mettre d’autant plus en avant, nous avons pour projet de les inciter à créer de plus en plus de contenu. Après tout, les experts sont la véritable matière grise. Finalement, ce sont eux qui portent le projet.

Master of Comms : Pour résumer, quelles leçons avez-vous tiré de la mise en œuvre d’un programme d’Employee Advocacy ? Quels conseils pouvez-vous donner à nos auditeurs qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure ?

Marion Tonard : Ce qu’il faut retenir c’est que, finalement, rien n’est jamais acquis, surtout dans l’univers du digital, des réseaux sociaux et des algorithmes. Chez Morgan Philips, nous avons dû changer notre fusil d’épaule plusieurs fois. Les stratégies probantes d’hier peuvent être obsolètes aujourd’hui. Il faut faire, défaire, tester, retester et faire preuve de patience et de persévérance.


Envie d’en savoir plus ?  Découvrez tous les épisodes de Masters of Comms ici.

sociabble-website-moc-episode-campaign-generique-banner-fr-1